STARCRAFT 2
Heart of the swarm
Wings of Liberty
Tlcharger Starcraft 2
Cheat codes
Screenshots
Guide Protoss
Guide Terran
Guide Zerg

Forum de discussions
Configuration requise
Guide stratégique
La race Protoss
La race Terran
La race Zerg
Les origines Xel naga
Lexique des abréviations
Mods gratuits
Présentation des races
Présentation du jeu
Renommer un compte Battle Net
Système de ressources
Techtree des races
Télécharger la démo
Sous-rubriques :
Jim raynor
Kerrigan
Protoss - Vaisseau mère
Histoire des protoss
Histoire des terrans
Histoire des zergs
Historique des races
Héros de WoL
Histoire
Histoire partie 2
Histoire partie 3
Planète char
Planète Mar Sara
Récit du manuel
Zeratul le récit
Starcraft 2 clan français
Zeratul

Ne manquez pas nos replays !

Replays Starcraft 2
Build order
4126 consultations
Starcraft 2 Histoire de Starcraft Starcraft - Histoire des terrans

Histoire de la race Terran

La fin du XXe sicle sur la plante Terra est caractrise par des changements dramatiques. Telle une avalanche dvalant une pente raide et arrachant tout sur son passage, les progrs techniques se succdent sur la terre un rythme croissant et plus rien ni personne ne peut y rsister. Le deuxime grand facteur de changement est lcroulement du socialisme. Lexprience sociale du communisme classique se rvle un chec total, toutes les nations qui avaient choisi cette forme de gouvernement accusent le coup et cherchent de nouvelles voies. Le passage du gant socialiste, la Russie, une quasi-dmocratie nourrit particulirement linquitude mondiale. Favorises par les problmes sociaux et conomiques, les technologies arrivent presque sans obstacle sur le march mondial, et celui qui dispose des fonds ncessaires peut tout acqurir ou presque des derniers procds de la gntique aux armes nuclaires. La situation se dtriore a vue d?il et bientt, mme les pays les plus pauvres du tiers-monde sont en mesure dacqurir des armes nuclaires.

LAmrique qui stait impose pendant de longues annes dans le rle de gendarme du monde et avait domin le globe militairement et financirement senfonce dans la corruption la violence et la drogue. Les technologies rvolutionnaires se succdent des intervalles toujours plus courts, crant ainsi une force impossible contrler, et plus forte raison freiner. Les nouvelles armes et de nouvelles drogues dclenchent le chaos et la violence dans les rues des villes. Les groupements criminels, les rassemblements paramilitaires, les sectes et les units militaires rebelles contrlent les villes. Lordre public du pays seffondre. Gela signifie naturellement aussi que lAmrique ne peut plus maintenir son engagement au monde plus longtemps. Les faits, le gouvernement de Washington se concentre sur les nouveaux problmes internes et se contente de laisser les dernires technologies se dvelopper sur le continent Sud-Amricain.

Les tats dAmrique du Sud profitent du chaos rgnant aux Etats-Unis pour gagner en influence. De nombreux pays dAmrique latine concluent des pactes dalliance avec des nations dAsie du Sud-Est et observent attentivement le cours des vnements aux Etats-Unis. L, le chaos simpose. Les forces de lordre tentent de reprendre le contrle, agissant avec la plus grande duret sans chercher distinguer victimes et fauteurs de troubles. Cette manire de procder se heurte une vive rsistance de la population, car ce qui se passe alors nest pas sans rappeler les actions de la police secrte dun dictateur. Les Amricains libraux ressentent ces oprations de maintien de lordre comme une atteinte la dmocratie, et la population civile organisent progressivement sa dfense. La situation devient bien vite absolument incontrlable et lAmrique sachemine grands pas vers une deuxime guerre civile.

La deuxime guerre civile amricaine dure quatre ans pendant lesquels le pays senfonce toujours plus dans lagonie. Les dveloppements dans les domaines de la technologie des armes, la gntique, la prothtique et la cyberntique se chargent dapporter aux diffrents belligrants tous les moyens ncessaires pour mener cette guerre des plus modernes. Le pays est frapp quotidiennement par de violentes actions terroristes et les combats ne quittent plus lordre du jour. Pendant ce temps, les pays sud-amricains exercent leur commerce. Aids de leurs allis asiatiques, ils conquirent par des oprations militaires fulgurantes et prcises dimportantes positions cls en Amrique. Leur but est dobtenir, par ces oprations militaires ponctuelles, le contrle de lindustrie chimique et cyberntique des tats-Unis et de se hisser ainsi au premier rang des puissances mondiales dans ces domaines conomiques.

Alors que le sous-continent amricain est le champ de guerres et doprations militaires, la situation en Europe ainsi que dans les rgions dAsie est relativement calme. La Russie, durement prouve aprs le refus du socialisme sur le long et pnible chemin qui mne la dmocratie, a russi surmonter les conditions chaotiques et retrouver sa stabilit. Ce gant longtemps mis mal a retrouv sa puissance dautrefois et est mme devenu en quelques annes un partenaire privilgi de pays comme lAllemagne, la Grande-Bretagne ou lItalie. Grce lappui russe, la plupart des pays europens ont russi chapper la pression des agresseurs sud-amricains dsireux, ici aussi, de faire main basse avec laide de leurs allis asiatiques sur les domaines importants des conomies nationales.

Vers 2150, les divers conflits locaux dgnrent en un vaste conflit plantaire. La troisime guerre mondiale est dclenche. La coalition russo-europenne vole au secours des forces amricaines restantes et tente de repousser les agresseurs sud-amricains. force de persvrance, ils russissent ensemble chasser les envahisseurs. La dernire bataille dcisive se livre proximit de San Antonio, o les Amricains, soutenus nergiquement par les Russes et les Europens, terrassent les troupes sud-amricaines et retrouvent enfin le contrle de leur propre pays.

Aprs toutes ces annes de guerre. Les populations ne dsirent plus quune chose la paix. Dans ce contexte gnral, la plupart des belligrants russissent en quelques mois conclure des traits de paix accepts pour tous. Les rares nations qui refusent encore daccepter ces accords se retrouvent bien vite dans une position particulirement isole et sont finalement contraintes daccepter la paix. peine le problme de la guerre est-il dfinitivement cart que lhumanit se trouve confronte un nouveau dfi lconomie mondiale frappe par ces longues annes de guerre a sombr dans une crise conomique sans pareille. Seule la certitude que la situation des pays voisins est aussi catastrophique que la leur empche certaines nations de recourir de nouveau aux armes.

Les gouvernements prennent peu peu conscience que la seule manire de se sortir de cette crise gnrale consiste conclure des accords globaux. Les stratgies adquates pour lutter contre le chmage et relancer le commerce mondial se doit dtre appliques universellement. Dans un moment de lucidit jamais encore atteint dans sa longue histoire, lhumanit toute entire dcide de dterminer une politique conomique commune et de convenir de la mise sur pied dun service public charg dorganiser et de coordonner celle-ci. De ce service public qui ne devait contrler initialement que le commerce et le travail, se dveloppe en moins de 75 ans un Gouvernement mondial qui gre paisiblement la presque totalit du Globe. Seules quelques petites dictatures sud-amricaines chappent au contrle du Gouvernement mondial. Cependant ces pays sont si insignifiants territorialement et militairement quils peuvent sans crainte tre ngligs.

Le nouveau Gouvernement mondial sefforce d?uvrer pour le bien tre de lensemble de lhumanit. Les diffrents groupes ethniques doivent se fondre en une communaut sans plus aucune distinction. Pour atteindre ce but, les diffrents langages disparaissent progressivement et cdent le pas une langue unique. Les religions et autres communauts spirituelles perdent graduellement en importance.

Ce qui a t si souvent nonc au cours de lhistoire de lhumanit comme une vidence, trouve ici sa confirmation partout o tait promis le paradis sur terre, les populations ont connu lenfer. cette diffrence prs que cette fois-ci lutopie est initie avec les meilleures intentions. Les annes passes par le Gouvernement mondial crer une grande communaut dote dune langue unique et poursuivant des idaux communs voient se dvelopper un dogme quasi-religieux reposant sur lide que lhumanit est dorigine divine. Ce concept mtaphysique nest pas proprement parler nouveau, des centaines dautres religions en avaient dj fait un de leurs principes fondateurs. Mais jamais auparavant un groupe dintrts ne stait trouv en mesure de faire adopter universellement ce postulat. La conviction gnrale est telle que le caractre divin de lhomme trouve son expression la plus aboutie dans la puret des gnes et lintgrit des organismes vivants. Les manipulations gntiques, auxquelles de nombreuses personnes avaient on recours, sont soudain considres comme l?uvre du diable. Pour le Gouvernement mondial. les personnes ayant subi une manipulation gntique ont perdu tout droit dappartenir la communaut des humains, rputs " purs ".

En application de ce principe, le Gouvernement mondial prend des mesures draconiennes, dans lesquelles se refltent toute la dtermination et linflexibilit des dtenteurs du pouvoir, pour assurer la puret de lespce humaine. Des camps dinternement sont crs un peu partout pour y regrouper les " impurs ". Il ne sagit en ralit ni plus ni moins que de prisons dont les occupants sont totalement dnus de tous leurs droits. Malgr quelques cas de rsistance occasionnels, les nouveaux hommes au pouvoir affermissent encore leur position. Le " Grand nettoyage " est prsent comme un but noble pour toute lhumanit. Quiconque met en doute la philosophie du Gouvernement mondial et la justification de tels agissements, encourt le risque de se retrouver bientt dans lun de ces camps.

Longtemps les gens avaient cru bien faire en augmentant leurs capacits physiques par manipulations gntiques ou implantations de prothse. Devant la gigantesque demande, ces pratiques taient rapidement devenue monnaie courante. Les implants et autres oprations de ce type taient devenus si fiables et si peu chres que tout le monde (ou presque) pouvait se les offrir. Il ny avait donc rien dtonnant ce que de grandes parties de lhumanit se soient laiss " amliorer ". Au moment du Grand nettoyage, beaucoup sont davis quils ne sagit pas dune action durable et continuent se laisser " modifier ". Mais le Gouvernement mondial, compos de vieux sages, ne lentend pas de cette oreille le Grand nettoyage est men avec une rsolution de fer et sans aucune considration pour les personnes concernes, soit quelque 400 millions de personnes qui, du jour au lendemain, se retrouvent prives des droits les plus lmentaires.

Pendant le Grand nettoyage, le Gouvernement mondial initie dinnombrables programmes dtudes scientifiques. Les projets qui avaient t suspendus pendant la troisime guerre mondiale et la crise conomique sont poursuivis. Les sciences connaissent un nouvel essor. Dimportants progrs sont raliss dans les domaines de la navigation spatiale, de lhibernation artificielle et de la conservation en vie dans des conditions environnementales hostiles. Ces technologies atteignent rapidement un niveau permettant denvisager srieusement la colonisation dautres plantes du systme solaire. La situation est tout fait paradoxale puisque lhumanit commence peupler les autres plantes du systme alors mme que des millions de personnes meurent en captivit sur la Terre.

Parmi les savants bnficiant des faveurs des dirigeants, un homme est fermement convaincu que lavenir de lhumanit ne se trouve que dans lespace cosmique Doran Routhe. Il ne pense cependant pas aux autres plantes du systme, mais plutt dautres systmes solaires. Bien quil soit particulirement brillant et trs apprci par le Gouvernement, ses plans sont si fous quil ne se risque pas les publier. Il commence au contraire mener en secret des recherches scientifiques et mettre au point son propre programme de navigation spatiale avec le but denvoyer des colons la dcouverte de nouveaux mondes en dehors du systme solaire. Excutant son projet dans le plus grand secret, il ne peut bien sr pas recruter ouvertement les candidats au dpart et les volontaires pour peupler dautres plantes. Doran Routhe commence alors rclamer les dtenus de diffrents camps dinternement, prtextant un besoin de main-d?uvre supplmentaire dans ses laboratoires. Ces personnes sont nanmoins soumises une slection rigoureuse spcialement dveloppe par Routhe afin de dterminer les sujets aptes au projet.

Enfin, trois vaisseaux spatiaux sont mis au point et lancs vers les nouveaux mondes. Lquipage tant en hibernation, les navires sont pilots par des ordinateurs. La solution simposait, car les voyageurs nauraient pu surmonter les annes de voyage. Malheureusement, une erreur se produit dans le systme de navigation et, bien entendu, personne ne peut la corriger. Au lieu de sapprocher du systme circumterrestre initialement vis, les navires errent donc en une longue Odysse de plusieurs dcennies. Quand la petite flotte atteint enfin un systme habitable dtect par les ordinateurs encore en activit, les quipages sortent de leur hibernation et ralisent quils nont plus aucune possibilit de localiser la terre. Les ordinateurs de navigation ont t gravement endommags, leur mmoire efface et avec elle toutes les donnes sur la trajectoire suivie et le chemin parcouru. Il ne reste plus aux voyageurs embarqus bord des trois vaisseaux spatiaux de Routhe pour un exil involontaire qu dvelopper une nouvelle humanit dans un monde totalement inconnu.

Les trois navires sorientent vers des mondes diffrents. Lun des vaisseaux spatiaux tant dtruit lors dun atterrissage forc, les quipages des deux vaisseaux restants fondent chacun de leur ct des colonies, lun ne sachant rien de lexistence de lautre. Les colonies se dveloppent et les colons reproduisent les mmes erreurs que sur la Terre il est dans la nature humaine de combattre. Lintolrance, lenvie et lappt du gain forment un lit fertile sur lequel les graines de la violence se dveloppent, apportant leur lot de guerre et de destruction.

Pendant de longues annes, les deux colonies fondes par les passagers des deux navires vivent donc cte cte sans se douter de lexistence de lautre. Elles dveloppent indpendamment lune de Vautre des programmes de navigation spatiale et commencent explorer leurs voisinages proches. Ce nest quune question de temps avant que les habitants des deux ensembles se rencontrent de nouveau. Quand les colonies se retrouvent enfin, elles ont dvelopp, chacune dans son secteur, une culture propre et disposent toutes deux de leur gouvernement. La joie de ne pas tre seul dans le secteur spatial de Koprulu prdomine tout dabord. On noue des relations commerciales, on change des diplomates et lon vit paisiblement cte cte...

La colonie de la plante Tarsonis tant alors la plus dveloppe de toutes les colonies humaines dans cette partie de lunivers, le gouvernement de celle-ci se sent en droit de prtendre une souverainet sur les autres colonies. Il tente donc rgulirement de persuader les autres ensembles de se rallier Tarsonis mais ceux-ci refusent fermement. Durant ces pourparlers, Tarsonis commence expdier des vaisseaux de colons et tablir de nouvelles colonies sur dautres mondes. Sept autres plantes sont ainsi peuples. La Confdration Terrane, regroupant ces sept colonies et Tarsonis, est alors fonde et place sous la responsabilit du Gouvernement Tarsonien.

Dans les autres colonies terranes, la mfiance envers la Confdration grandit peu peu. Les colons de la plante Moria redoutent tout particulirement de tomber sous la tutelle et les rglementations de la Confdration, en dautres termes du Gouvernement Tarsonien. Moria est en fait, cause de ses richesses souterraines, lobjet de toutes les convoitises et ses habitants craignent que la Confdration nutilise son pouvoir pour contourner les conventions de libre-change existantes. Moria se sent dautant plus menace quaucun organisme publie central nexiste pour tenir tte a la Confdration et que les exploitations minires sont dissmines la surface des plantes ou sur des stations spatiales. Ces petites organisations portent le nom de Guildes. Dans leur volont dchapper linfluence Tarsonienne, ces Guildes se regroupent et fondent le Combinat Kel-Moria.

Tarsonis voyant dans la cration du Combinat un acte hostile la Confdration, les tensions extrmes se traduisent trs vite par des premiers combats et le tout dgnre en une guerre : La guerre des Guildes. Le conflit entre le Combinat et la Confdration dure quatre ans jusqu ce que les Confdrs finissent par lemporter. Bien que les Guildes et le Combinat soient encore sur pied, ces deux organisations ont perdu une bonne part de leur pouvoir.

Durant les batailles acharnes entre le Combinat et les confdrs, les colons ont install leur propre organisation sur la plante Umoja. Les habitants dUmoja ont en effet vite compris que le Combinat ne pouvait sortir vainqueur de la guerre. En outre, lattitude des Confdrs, leur cruaut et leur brutalit ne leur ont pas chapp. Le protectorat dUmoja se pose en rempart contre les prtentions de Tarsonis.

Plus le temps passe et plus le pouvoir de la Confdration augmente. Les agents et les prospecteurs miniers de Tarsonis travaillent dans lunique dessein daffaiblir la position des Guildes. La Confdration impose son pouvoir et ne manque pas den abuser. Les abus, injustices et autres brutalits contribuent lapparition de groupes de rvolts et de pirates qui luttent contre la Confdration. Dans cette gurilla, un certain Arcturus Mengsk se couvre de gloire en infligeant au Gouvernement de Tarsonis plus dun chec cuisant. Son groupe rebelle porte le nom de " Fils de Korhal " et se compose des derniers survivants de cette plante dtruite.

lorigine, Mengsk tait prospecteur minier pour les services de la Confdration. Ses entreprises connurent un franc succs, et il tait vou une brillante carrire, jusqu ce que des troubles apparaissent sur sa plante natale, Korhal. Le pre de Mengsk, leader des insurgs, rclamait plus de justice et de dmocratie. Les habitants de Korhal en avaient tout simplement assez de subir la volont des Confdrs. Les premires ractions du Gouvernement portaient croire que les dsordres auraient un effet efficace la population de Korhal, considrant le pre de Mengsk, comme un sauveur le nomma prsident de la plante. Partout, ce ntait que liesse dans les rues pour fter la libration et la fin du joug de la Confdration. Le lendemain, alors que le soleil descendait sur le palais prsidentiel, le pre, la mre et la s?ur de Mengsk furent assassins. Tarsonis avait envoy une troupe de Fantmes pour liquider sa famille. Et comme si lexemple netait pas assez effrayant, toute la plante Korhal ft dtruite les rares survivants se grouprent autour dArcturus Mengsk.

Les forces des rvolts semblaient bien ridicules face au pouvoir des Tarsoniens. Ceux-ci ne se lassaient pas de se moquer de cette rvolte. Les actions des Fils de Korhal ntaient gure que des piqres dinsectes inoffensives dans le dos dun titan. De plus, les mdias de la Confdration prsentaient videmment, aux yeux de la population, les Fils de Korhal comme une troupe de meurtriers sanguinaires. Une atmosphre de mfiance mutuelle dominait, et ni Mengsk ni ses hommes ne pouvaient apparatre quelque part sans risquer dtre dnoncs aussitt aux forces armes de la Confdration par un citoyen effray.

Cependant, lordre nest toujours pas rtabli dans ce secteur spatial. La paix ne tient qu un fil, fil que les engagements continuels et les combats contre les groupes de rebelles, les pirates, les rvoltes et les meutiers menacent de rompre chaque instant. Les grands blocs comme la Confdration, le protectorat et le Combinat vivent dans une paix apparente. En ralit cependant chacun dentre eux participe aux combats, par lintermdiaire de forces auxquelles il apporte son soutien.

Cette paix trompeuse persiste, jusquau jour o une flotte de cinquante immenses vaisseaux spatiaux dun type inconnu est observe en orbite autour de la plante Chau Sara. Les colons, totalement surpris par la soudainet et la puissance de lattaque, prissent tous dans la tempte de feu dclenche par les armes des vaisseaux trangers. Les Terrans peuplant dsormais plus de deux douzaines de plantes dans le secteur de Koprulu nont jusqualors encore jeunes rencontr dautre civilisation. Le choc provoque par lapparition des trangers est donc dautant plus grand. Paralyss par la peur et compltement dboussols, les Terrans tentent de trouver une stratgie pour faire face la menace. Malgr leurs scrupules, leurs ranc?urs et aprs de nombreux pourparlers, les diffrents blocs de pouvoir Terrans parviennent, en raison de la prsence des Aliens, signer un pacte dalliance et mettre pour un temps leurs conflits internes de cte. Alors que les humains en sont encore tenter de trouver le meilleur moyen de venir bout des premiers envahisseurs, dautres Aliens apparaissent sur la colonie Mar Sara. Les humains ralisent avec stupeur que ces derniers appartiennent une autre race que celle qui a dtruit Chau Sara les premiers sont en effet dune race trs volue possdant une technologie avance alors que les envahisseurs de Mar Sara sapparentent plutt des insectes se dplaant en essaim et dvorant tout ce qui se trouve sur leur passage.

Les humains du secteur de Koprulu se trouvent donc coincs entre deux races dextraterrestres agressifs, comme si une seule dentre elles ne constituaient pas dj une menace suffisamment srieuse pris entre le marteau et lenclume, entre les Protoss la technologie avance et les Zergs comparables des insectes, la position des humains nest en tout cas gure enviable.


Voir les historiques dtaills des races suivantes :
  • Starcraft - Histoire des Terrans
  • Starcraft - Histoire des Zergs
  • Starcraft - Histoire des Protoss

    Voir aussi les jeux de stratgie Starcraft et Starcraft 2.
  • Starcraft 2 replays